top of page

Le Lovestival

Ce festival se veut le festival de l'amour, de tous les amours. Nous sommes persuadé.es que tous les humains sont connectés entre eux, mais aussi avec la planète et les autres formes de vie. Seulement, on nous forme à devenir individualistes et compétitifs, à réfréner nos émotions. L'amour et le sexe sont des sujets tabous, tandis que les écrans nous en servent une version biaisée. Bast! Ça suffit! Au Lovestival, on se reconnecte, on découvre de nouveaux modèles de société, on réapprend à s'aimer les uns les autres et à s'aimer soi-même. Car ce n'est que par l'amour que nous parviendrons à rendre le monde meilleur...

Notre but est de réunir des gens qui propagent l'amour sous toutes ses formes. Nous souhaitons qu'un maximum d'univers différents tournant autour de ce thème se rencontrent, se parlent, se découvrent. Nous souhaitons que les festivaliers.ères repartent du Lovestival le cœur et l'esprit ouverts, avec matière à réflexions et à expériences, équipé.es d'outils concrets pour pouvoir réveiller l'amour en eux et en elles, et le propager à leur entourage. Des ateliers iront d'ailleurs dans ce sens: la dissémination du savoir acquis.

Au Lovestival on explorera l'amour, sous forme d’ateliers, de conférences, de conversations ou de jeux. Le thème de l'amour sera développé sur deux axes:

- La Tribu, qui met l'accent sur la communauté. On y parle de société, de vie en communauté, d'intégration, de féminisme, de LGBTQIA+, de coopération, de communication non violente, de sociocratie, d'holacratie, d'intelligence collective, d'éducation populaire...

- La Cabane, qui est centré sur soi et le couple. On y découvre des pistes pour mieux vivre avec soi et/ou son/sa partenaire, que cela concerne la spiritualité, la communication de couple, les différents schémas du couple et de ses variantes (trouple, polyamour...), la spiritualité, la méditation, la thérapie psycho corporelle, le naturisme, le tantra, le yoga, les méthodes d'auto-guérison...

Attention, ceci n'est pas un festival pornographique. Cependant,  certains ateliers pourraient impliquer du contact physique (danse, etc). Nous accorderons la plus grande prudence à ces ateliers, pour que chacun.e puisse s'y sentir en sécurité physique, morale et affective.

bottom of page